Donnez-moi une solution de rachat de crédit

Le rachat de crédit intéresse potentiellement tous les emprunteurs, quelle que soit la situation dans laquelle ils se trouvent. Il s’agit d’une solution permettant d’abaisser leurs mensualités, soit en conservant la même durée de remboursement soit en l’augmentant, selon les circonstances et les objectifs.

Je rembourse mes emprunts sans problème

Vous êtes-vous pourtant posé la question de savoir si vous pouviez les rembourser en payant encore moins cher ? Effectivement, le rachat de prêts ne s’adresse pas uniquement aux personnes en difficulté financière, mais également aux opportunistes. Il est fort possible que le taux que vous ayez obtenu au début de votre financement soit supérieur à celui que vous pourriez obtenir aujourd’hui. Surtout en ce moment où les taux d’intérêt immobilier sont à des niveaux historiquement bas.

S’il s’avère que c’est vrai, l’économie ainsi réalisée pourrait porter sur quelques milliers d’euros en fonction de la somme en jeu, car même si votre situation financière est saine il pourrait être possible de reprendre vos crédits, pour un taux inférieur mais une durée identique. Et il n’y a pas que le taux qui peut être source d’économie ! L’assurance-emprunteur peut également vous faire réaliser des économies non négligeables.

Plusieurs solutions s’offrent à vous, à commencer par la renégociation de votre ou de vos prêts immobiliers, mais aussi au cas où vous auriez aussi des crédits à la consommation et/ou des prêts personnels, le regroupement de tous vos emprunts en un seul, couverts par une garantie hypothécaire, voire une caution mutuelle. Si vous êtes en ce moment capable de rembourser vos prêts sans gêne, vous pourrez encore mieux le faire si le montant des mensualités est plus faible.

Je rembourse tout juste mes emprunts

Effectivement, redonner de l’air à votre budget peut être réalisé à l’aide de deux leviers : un rallongement de la durée de vos remboursements et une diminution de votre taux effectif global (ne vous fiez pas au « taux nominal » encore appelé « taux de base »).
Si vous êtes propriétaire ou accédant, la première chose à tenter est un rachat de crédit immobilier avec apport d’une garantie financière, ce qui vous permettra d’obtenir un TEG faible et fera de baisser d’autant plus le montant de vos mensualités. Mais attention, si vous avez toutes les chances d’être gagnant au niveau des taux des crédits consommation, il risque d’en aller autrement avec le prêt immobilier. Alors, faites bien vos comptes sur l’ensemble de l’opération car le résultat final est affaire de proportions.

Si vous n’est pas propriétaire de votre logement ou d’un autre bien à usage d’habitation, la manœuvre sera plus compliquée et dépendra notamment de la pérennité de votre situation professionnelle ainsi que de la tenue de vos comptes. Si votre profit inspire confiance, il devrait être possible de trouver une société de crédit pour regrouper vos prêts à la consommation à des conditions correctes.

Si vous êtes propriétaire mais que votre taux immobilier est intéressant à la base, vous avez donc intérêt à ne faire reprendre vos crédits conso. Il n’est pas forcément nécessaire de souscrire une nouvelle hypothèque, vous pouvez regrouper tous ces emprunts au sein d’un seul et unique prêt de restructuration.

Dans tous les cas de figure, deux solutions s’offrent à vous : conserver la même durée des remboursements restants (on a tendance à utiliser le terme de « renégociation » dans ce genre de cas) ou la rallonger. Le simple fait de refinancer vos dettes à un taux inférieur mais une durée rallongée aura pour effet d’abaisser fortement vos mensualités, et de vous laisser ainsi plus d’argent pour vivre, mais d’augmenter le coût total de votre crédit.

Je n’arrive plus à rembourser mes emprunts

C’est ce que l’on appelle une situation de malendettement, voire de surendettement. Ce n’est pas qu’une question de langage, puisque le surendettement correspond à une définition légale. Quoi qu’il en soit, la solution pour s’en sortir est de préférence un rachat de crédit avant que vous ne soyez inscrit au Fichier des Incidents des Crédits aux Particuliers (FICP) de la Banque de France et dans l’obligation de déposer un dossier de surendettement au guichet de la Banque de France.

Choisir la bonne solution de rachat de crédit

Que ce soit en rachat de credit immobilier ou en regroupement de crédits sans garantie, les possibilités sont souvent nombreuses, le choix doit être fait à tête reposée et en connaissance de tous les mécanismes.
Avant toute chose, vous devez savoir comment comparer l’offre de rachat de crédits avec les conditions auxquelles vous remboursez actuellement. Or, on ne regarde pas uniquement le taux nominal mais le taux effectif global (TEG) ainsi que le montant des intérêts.
Si la raison de votre regroupement de crédits est une situation financière délicate, prenez également deux choses en considération.
La première, c’est le bénéfice –et il ne s’agit pas seulement du pouvoir d’achat récupéré- mais de la sérénité que procure un budget à nouveau équilibré, la satisfaction de pouvoir faire face à ses engagements, le soulagement de ne plus être harcelé par son banquier et par ses créanciers, le bonheur de refaire des projets …
La seconde, c’est que d’ici quelques années les choses s’arrangeront, elles s’arrangent toujours. À ce moment là, vous pourrez être en mesure de renégocier une fois de plus, mais cette fois-ci à de meilleures conditions.

La solution du courtier en rachat de crédits

En tout premier lieu, choisissez un intermédiaire en opérations de banque et service de paiement (IOBSP) qui exerce son activité dans un cadre légal et selon des règles fixées dans l’intérêt des consommateurs.
Le premier avantage que ses services offrent est qu’il ne sera payé que si effectivement il vous obtient un refinancement ET qu’il vous satisfait totalement. Sachez que cette rémunération est incluse dans le prêt de restructuration et qu’elle ne lui est donc versée par le prêteur qu’en cas de bonne fin. En deuxième lieu, il est assujetti à une notion d’éthique qui l’oblige à travailler pour vous, pas pour les banques qu’il côtoie et qu’il mettra d’ailleurs en concurrence à votre profit.
Par ailleurs, elles ne peuvent pas le rémunérer différemment selon le taux d’intérêt pratiqué, il n’a donc aucun intérêt financier personnel à en préférer une plutôt qu’une autre.
Un bon courtier en rachat de prêts vous expliquera les solutions qui s’offrent à vous, et vous aidera à choisir la bonne stratégie en fonction de votre profil et de votre situation financière actuelle. Vous le choisirez de préférence parmi les membres de l’Association Française des Intermédiaires Bancaires (AFIB) qui leur impose une charte déontologique.

Surendettement : comment s’en sortir ?
Le rachat de crédit voiture pour tous vos déplacements